Edito pour la revue Zavata N°3

Publié le par Johnboy FuRu

  Après bien des mois de travail, de supplications, de prières au bon dieu, de câlins au mauvais dieu, d'entraînement intensif avec des fourmis, de visites dans des chapelles de marins, de courses poursuites dans des trains fantômes, de lancers de nains, Edith Ho venait d'atteindre son rêve.

La voici embauchée par l'association Zavata!! Allait-elle, comme les autres, réussir à s'imposer comme un artiste incontournable de la scène picarde? Elle avait fait beaucoup pour ça. Le culturisme, les séances de photos nue, se séparer de son radis noir chéri, se teindre les cheveux en rouge, habiter dans une briqueterie, prendre du Xanax par les narines....

La voici enfin, les deux pieds dedans, dans un monde où les maîtres mots étaient exposition, performance, vernissage, subventions, palette graphique, taille-crayon, apéro et tauromachie.

La voici prête à donner le meilleur d'elle-même. Donner le meilleur afin de ne pas décevoir ceux qui allaient désormais être ses collègues. Des collègues qui était pour elle des mythes avec leurs nuées de muses, de photographes et de petits-four accrochés à leurs basques. Les basques qui étaient comme des espagnols mais en plus petits.

 

La voici déambulant dans les couloirs, s'agenouillant pour saluer untel, se mettant à quatre pattes pour sentir l'odeur des pas d'un autre, caressant les rampes d'escalier où s'étaient posées les mains de celui-ci.

 

« Ediiiiiith!!!!! Va m'acheter des agrafes ! », telle fut sa première tâche.

La seconde ayant été de nettoyer toutes les tâches dans les bureaux de l'association. Et ainsi de suite...

Edith pleurait à tièdes larmes à la fin de sa première semaine de travail. Elle qui rêvait il y a peu encore de peinture, de sculpture, de collage et de sérigraphie, se retrouvait à effectuer les basses tâches des différents membres de Zavata.

Mais, elle s'accrochait. Elle n'avait pas vendu son radis noir pour abandonner maintenant.

 

Et le miracle arriva.

 

Le longiline et effervescent JohnBoy FuRu, rédacteur des éditos de la revue Zavata, avait apparemment pris la fuite vers les Cévennes où il élevait du fromage afin de vendre des chèvres. On lui proposa donc de prendre sa place vu qu'elle avait quand même vachement assuré en achetant les agrafes.

 

La voici donc devant son ordinateur. Qu'allait-elle bien pouvoir raconter pour présenter la revue n°3? Comment allait-elle présenter ces nouveaux chefs-d'oeuvre?

Qui allait remporter la nouvelle saison de Koh-Lantah?

 

Installée dans son canapé, regardant la météo, attendant le début de son jeu télévisé préféré, Edith Ho se rendait compte que finalement elle ne connaissait pas si bien les artistes sur lesquels elle devait écrire. Elle décida de lister les informations qu'elle possédait sur les différents participants à la revue n°3. Après cela elle tenterait de les présenter sous leur meilleur jour afin qu'ils l'aiment, lui offrent des légumes (oh oui, elle voulait à nouveau un radis noir), l'invitent à des bal masqués.

 

Après quelques heures de travail, voici ce que donnaient ses notes:

 

Wood: personnage au regard vif; possédant un record personnel étonnant sur 100m; traînant les brocantes dans l'espoir d'acheter des pièges pour castors; possède la collection complète des albums d'Etienne Daho; a tourné un remake d'E.T quand il avait 12 ans avec ses peluches.

 

Marie Faucquez: a été suivi par un homme invisible pendant 4 ans; a voté Raymond Barre aux dernières régionales; aime le jus de raisin mais seulement si il a le goût de jus de pommes; s'est cassé un doigt en caressant un pingouin; aime lire des histoires qui parlent d'enfants sauvages.

 

Lunatine: prends des cours de dictée le mercredi soir; aime la pêche au brochet; a vu toutes les émissions de « questions pour un champion »; a gagné huit semaines de suite à l'euro millions; prononce le mot « cheminot » toutes les trois heures; collectionne les cartes postales du Touquet.

 

Léonard Barbier Hourdin: inventeur du train à vapeur; a empaillé Philippe Seguin; expert en goûtage de fromage sous cloche; a joué Peter Pan dans le spectacle de fin d'année de l'école; tiens un carnet où il note la vitesse de pousse de ses poils d'aisselles toutes les semaines; parle iroquois.

 

Gaël Chapo: fan de Blondie; passe ses vacances à Lourdes; a un bras en crystaux liquides; aurait, selon certaines sources, organisé les révolutions dans les pays arabes; était dans le même hélicoptère que Daniel Balavoine; a un poster d'Arlette Chabaud dans son atelier; a vu huit fois la première saison de « plus belle la vie ».

 

G: a battu Wood sur 100m à l'aide de chaussures fabriquées par la NASA; fut le premier singe envoyé dans l'espace; a tourné en orbite autour de la Terre pendant neuf ans; c'est moi qui vais devoir me cacher dans l'espace si je continue à raconter n'importe quoi; a été relaxé dans l'affaire Clearstream; son vrai prénom est Jean-Luc.

 

FuRu: a été guillotiné trois fois pendant la révolution française sans que cela n'altère ses capacités cérébrales; a été la doublure de Brad Pitt pour les cascades de « au milieu coule une rivière »; se prend en photo dès qu'il boit une bière; a sauvé deux millions de personnes d'une fin certaine grâce à une blague sur les surfeurs.

 

Catherine P: diplômée de physique nucléaire; a fabriqué le plus grand peigne du monde; sera élue Miss Picardie en 2018; a battu Jack Lang au bras de fer; a écrit plusieurs livres sous le pseudonyme de « Bukowski »; aime se déguiser en Baloo lors des journées du patrimoine; a son permis pour conduire des porte-avions.

 

Voici donc les informations que possédaient Edith Ho sur les différents membres de Zavata. Désormais, il fallait qu'elle mette tout cela en forme afin de présenter tous ces gens pour le nouvel édito de « Zavata – la revue ». Elle allait s'y mettre de suite.

 

 

Publié dans textes de fanzines

Commenter cet article

jp 28/09/2011 16:22



tombé sur quatre A4


pliés en deux


lus à trois heures


et demi du mat


amazing


 ce furuzine