Samedi 30 Mai 2009

Publié le par Johnboy FuRu

     Je faisais un tour en trotinette avec le diable lorsque je reçus un coup de téléphone de mon vieil ami Aldo Maccione. Je l'avais rencontré lors d'une crevettes-party à Quend-plage à l'époque où je n'étais pas encore jeune, beau et vindicatif. Il m'annonça derechef, tel un chef malheureux, que ça y est, ça faisait 10 ans et qu'il fallait fêter ça. Merde, 10 ans!!! Diantre, on se croirait dans une chanson de Patrick Bruel; il fallait se retrouver 10 ans après, sur les marches de la salle des fêtes de Cahon, avec la fille de l'aéroport, pi j'allais pas me taire parce que t'as froid aux yeux. Hé oui, 10 ans qu'on avait eu notre BAC, 10 ans qu'on avait était voir le procureur en famille pour une sombre histoire de viol à l'étalage, 10 ans qu'on avait fêté ça pendant 3 mois, 10 ans que mes études étaient terminées. Merde, ça tombait mal, pile poil le jour où je revenais avec mon déménagement de Toulouse. D'ailleurs, chose étonnante, j'ai du braquer mes propres affaires afin de ne pas revenir bredouille de mon aller-retour express de Toulouse. Je dormais là-bas dans mon ancienne chambre, de laquelle une porte donnée sur le grenier où se trouvaient mes affaires. J'arrive, la porte est ouverte et mes affaires sont là. Je me réveille et la porte est fermée à clef. Impossible de récupérer mes affaires (se composant essentiellement de livres, de sacs de fringues, de peaux de serpents et de permis de conduire falsifiés en forme de sales salsifis). Que s'était-il passé? Soit la porte s'est refermée par la faut d'un courant d'air (plus probable qu'un courant de mer) et le verrou s'est fermé seul, soit un individu mal-atentionné et rentré dans la maison pendant que je dormais, s'est introduit dans ma piaule, a fermé la porte et s'est sauvé avec la clef et mes affaires. Mes anciens collocs tombant aussi des nues, nous décidames donc de forcer la porte. En essayant de ne pas la casser, celà nous pris une heure. Une heure pour nous rendre compte que la clef se trouvait à l'intérieur du grenier et mes affaires toujours là. Etrange... Bref, passons sur ce sombre passage de l'histoire de France et revenons en à la fiesta de ce soir. La chaise musicale reprendra une place importante dans le cours de nos vies, les larmes couleront à flots tout comme le rhum d'Omar revenu d'entre les morts pour l'occasion. Bon courage mon estomac....

     Sinon, signalons à nos lecteurs le grand retour d'Yvette Corner-BUT ainsi que la sortie tant espérée du Brique Magazine N2 ce mardi 23 Juin lors d'une grande soirée "Label Brique" à Amiens, à la Briqueterie. Vous êtes attendues nombreuses et dévêtues.

Publié dans texte du jour

Commenter cet article

Louisse Ramiress Dusec, ex-comptable de la mafia 23/07/2009 15:43

Alors ma poule !
Tu ponds encore ou bien?

Cot' cot' cot' Gaudasse...

mari debaecke 23/07/2009 13:13

c'est quand qu't'écris une aut' nouvelle mon chére jonhbi.... tes fans s'impatiente!! père birout raconte moi une histoire...

NB 20/06/2009 03:20

T'as été rattrapé par des courgettes mutantes qui t'ont perforé le cerveau et t'ont dépossédé de tout ton esprit créatif que tu ne mets plus à jour ton blog. Il y a du relâcher dans l'air ! J'organise donc une manif devant la briquetterie pour te rappeler à tes obligations de webmaster averti en vaut deux.

PADE Caroline 17/06/2009 15:36

Et qui gagna la chaise musicale ? C'est Caronaldo biensûr !!!!